club

Accueil » actualite » fiche » club » derbrief-des-phases-finales-de-asso-avec-nos-coachs

Derbrief des phases finales de l'asso avec nos coachs

31/05/2022

Quart de finale : Alamercery vs Massy (14 à 15)

Cyril Lazaro : "Je suis un déçu du scénario du match mais en aucun cas des jeunes qui ont fait un bon match. En étant contre le vent en première période, nous avons plutôt bien géré notre match. Malheureusement après avoir ouvert le score avec un essai, nous n’avons pas réussi à marquer des points, de plus on prend un carton blanc avant la mi-temps. La seconde période démarre sur le score de 7 à 3, on passe de nouveau plusieurs minutes dans le camp adverse sans réussir à marquer et malheureusement sur deux contres, on prend des essais contre le cours du jeu alors qu’on arrivait bien à les contenir défensivement. 5 minutes avant la fin, nous marquons un essai sur ballon porté et revenons à 1 point (14-15). Lors de dernières secondes, on récupère une pénalité à 40 mètres, malheureusement le ballon passe à un mètre des barres et c’est la fin du match. C’est vraiment dommage car on a mené la plupart de la rencontre mais on n’a pas su se mettre à l’abri. Les joueurs ont montré un super état d’esprit avec de l’engagement contre une belle équipe de Massy qui mérite sa place en demi-finale. Malgré tout, la saison a été belle, ils font partie des huit meilleures équipes de France, ils peuvent être fiers d’eux. A présent, on va pouvoir se consacrer au rugby à 7 pour préparer les phases finales."

 

Huitième de finale : Gaudermen vs Valence Romans (36 à 22)

Cyril Lazaro : "Ils ont plutôt dominé leur huitième de finale face à une équipe de Valence Romans qui était 4ème de sa poule alors que nous étions 1er de la nôtre. Sur le papier, nous avions l’avantage et ça c’est validé sur le terrain. Nos joueurs ont mené rapidement malgré qu’ils se sont entêtés à jouer devant alors que dès qu’ils ont écarté le jeu, ils ont pu marquer des essais. A 10 minutes de la fin, il y avait 36 à 7 mais ils prennent deux essais suite à de la relâche en fin de rencontre. Le score est logique par rapport au niveau des deux équipes. Avec une seule défaite depuis le début de la saison, c’est une équipe qui a de grandes chances d’aller loin."

 

Demi-finale : Cadettes vs Stade Rennais (19 à 7)

Cyril Lazaro : "Elles ont fait un sacré match face à une équipe de Rennes qui était donnée favorite. A l’échauffement, la différence de gabarit s’est largement remarquée. Elles avaient des physiques largement supérieurs aux nôtres, mais visiblement cela n’a pas impressionné nos Cadettes. Sur les premiers ballons, elles arrivent facilement à percer nos lignes mais dès que nous avons pu mettre la fin sur le ballon, nos joueuses ont inscrit rapidement deux essais au bout de 10 minutes de jeu. Ensuite, on a pu voir une grosse solidarité de nos joueuses qui ont bien défendu. Grâce à ces 2 essais, notre équipe a été galvanisée et on a pris le dessus physiologiquement. En seconde période, nous avons à nouveau marqué un essai et raté quelques pénalités mais sans conséquence, le score était de 19-0 à 5 minutes de la fin. Sachant qu’elles étaient qualifiées pour les demies, nos Agenaises ont un peu relâché en fin de rencontre ce qui a permis aux Rennaises de marquer leurs premiers points du match. C’était un super match des Cadettes, elles méritent amplement leur place en finale face au Stade Toulousain. C’est une belle récompense pour le travail fourni par les joueuses mais aussi l’ensemble du staff."

 

Quart de finale : Espoirs vs Stade Toulousain (22-30)

Julien Guiard : "Il y a eu beaucoup d’émotions après la fin du match entre la déception de la défaite, de la présence du public et des familles, mais aussi de savoir que pour certains l’aventure s’arrête et que des joueurs vont quitter le club, mais surtout le relâchement des efforts physiques et mentaux. C’était un match avec un scénario fou où on a vite été mené mais on est aussi vite revenu à égalité. On espère un scénario comme celui-là et que le match se joue à des détails, mais malheureusement ces détails ont mieux été gérés du côté toulousain et pas suffisamment du nôtre. C’est ce qui a fait la différence aujourd’hui entre une grande équipe Espoirs et une qui tend à l’être. Les Toulousains ont mieux réussi que nous à faire les choses simplement et efficacement. Par contre les situations plus complexes avec mouvement, de passes et en gardant longtemps le ballon, quand on a su le faire, on a marqué 3 essais en début de seconde mi-temps. Le scénario du match est qu’en première mi-temps, on a des occasions qu’on n’est pas capable de concrétiser contrairement à notre adversaire qui vient trois fois dans notre camp et marque les trois fois. Perdre 22 à 3 à la mi-temps, ça fait beaucoup trop. On a parlé avec les joueurs aux vestiaires, car on n'était pas dans notre plan de jeu prévu et surtout pas assez ambitieux offensivement alors qu’on avait les armes pour l’être. Au retour sur le terrain, les joueurs ont réagi et ont été plus ambitieux, sans doute parce qu'ils se sont dits qu’ils n’avaient plus rien à perdre. On a marqué très vite nos trois essais sans prendre de points et à 15 minutes de la fin le score est à égalité, mais nos joueurs étaient à bout après tous les efforts fournis et la fin du match, on la connait tous. Je tiens à féliciter notre défense qui a été héroïque, ils ont bien tenu face une grosse attaque de Toulouse. Bien sûr, il y a de l’amertume et de la frustration mais à côté de ça, il y a beaucoup de fierté et de respect pour ce groupe avec la saison qu’ils ont réalisé. Le caractère dont ils ont fait preuve en seconde période est un vrai marqueur de la valeur de ce groupe."

 

en image