Gérer vos abonnements aux newsletters

top-14

Accueil » actualite » fiche » top-14 » nathan-decron-le-club-me-donne-une-nouvelle-chance-je-ne-pouvais-pas-passer-cote

Nathan Decron : " Le club me donne une nouvelle chance, je ne pouvais pas passer à côté !"

28/02/2020

Il vient de signer son premier contrat professionel, notre jeune centre Nathan Decron revient sur sa prolongation et nous livre ses impressions juste avant cet important Agen / Clermont. 

Tu as participé à l’ensemble des matchs de TOP14, c’est ta vraie première saison pleine, pas trop dur à gérer physiquement ? Tu te sens bien ? 

Je me sens vraiment bien, honnêtement c’est plus à facile à gérer que lorsqu’on ne joue pas beaucoup. Après physiquement il faut bien gérer sa récup, être sérieux sinon c’est compliqué pour enchaîner. Mais je suis très heureux de pouvoir jouer autant, c’est un privilège. 

Après cette victoire à Brive, on a senti un groupe qui n’est pas tombé dans l’euphorie et qui s’est vite tourné sur Clermont, tu nous confirmes ? 

On a bien retenu l’après Bayonne où on s’était peut-être vu un peu trop beau, à tord, et derrière contre Castres on est tombé. Après Brive on ne voulait pas se prendre la tête, basculer vite fait sur Clermont pour faire un gros match afin de confirmer ce résultat. On sait que Clermont c’est une grosse équipe, ça va être un gros match. 

Cette semaine, le staff retrouve un groupe quasi complet pour préparer cette rencontre, à l’image de ce match à Brive, c’est important d’avoir tout le monde concerné…

C’est sûr c’est important pour nous ! On l’a vu à Brive où il y avait un peu de turnover mais pourtant l’équipe s’est montrée tout autant efficace et on a réussi à gagner. De toute façon on le sait depuis le début, c’est avec un groupe complet que l’on arrivera à se maintenir et non pas à 23 joueurs. Donc avoir du monde aux entraînements c’est positif pour préparer un tel match, tout le monde se tire vers le haut. 

C’est un Clermont qui voudra se rattraper qui va débarquer à Armandie, qu’est-ce que tu peux nous dire sur cette équipe ? 

C’est une équipe qui est physiquement très forte, qui déplace bien le ballon, qui joue bien au rugby avec des joueurs qui sont capables de gagner leurs duels. C’est une des plus grosses équipes du championnat on le sait, alors qu’ils connaissent peut-être un coup de moins bien mais il ne faut surtout pas croire qu’ils ne viendront pas chercher la victoire ici. Ça va être un gros match, très serré je l’espère, et qu’on gagnera. 

Parle nous de ta complémentarité avec Sam et Johann, quelle est la différence pour toi quand tu joues avec l’un ou l'autre ? 

Moi j’apprécie de jouer avec les deux ! Ce sont deux supers joueurs qui sont là pour le collectif. Johann c’est quelqu’un qui va se démarquer dans les intervalles, avec des qualités sur ça qui sont au-dessus, tandis que Sam, physiquement, c'est un autre niveau que "Jo" ou moi. Il est capable d’être dans l’avancé et techniquement très solide. C’est vraiment deux supers joueurs donc moi peu importe je suis super content de jouer avec eux ! 

C’est désormais officiel, tu as signé ton premier contrat pro avec ton club formateur, pour le plus grand bonheur des supporters. C’était important pour toi de rester, pour ta progression, on te sent réellement attaché à ce club…

Le SUA m’a redonné une chance cet été et je me devais de rester ici. J’en suis le plus heureux. Je joue, ça se passe bien personnellement, je suis près de ma famille, de mes amis, donc pour moi c’est que du bonus. Le club me donne une nouvelle chance avec ce contrat donc je ne voulais pas passer à côté ! 

Les supporters attendent une victoire à Armandie depuis maintenant un long moment, avec tout le soutien qu’ils vous montrent, demain c’est l’occasion de leur faire ce cadeau non ? 

C’est vrai que c’est rageant car sur des gros matchs ici contre Lyon, Toulouse, il y avait du monde au stade et on ne gagne pas, on passe à côté de pas beaucoup. Face à Castres on fait une contre-performance, pour nous c’est dur de montrer cette image à nos supporters… Quand on les voit venir à l'extérieur à Bayonne ou Brive et qu’on gagne, qu’on partage cette communion avec la centaine de supporters c’est des moments géniaux donc si on pouvait le faire devant 6000, 7000, 8000 spectateurs à Armandie, ça serait la plus belle chose et puis si on gagne tous les week-ends ici, ils seront peut-être encore plus présents au stade. En tout cas on aura vraiment besoin d’eux jusqu'au bout de la saison !

en image