Gérer vos abonnements aux newsletters

top-14

Accueil » actualite » fiche » top-14 » leo-berdeu-aller-de-avant-ensemble-il-que-comme-ca-que-on-en-sortira

Léo Berdeu " Aller de l'avant ensemble, il n'y a que comme ça que l'on s'en sortira"

21/02/2020

Léo Berdeu, notre jeune demi d'ouverture, revient sur cette semaine de préparation et évoque ce nouveau rendez-vous important pour le SUA LG face au CA Brive.

 

Après ce rude combat face au CO, comment tu te sens ?

Je me sens bien physiquement, mentalement c’est un peu dur après une défaite de ré-attaquer une semaine. Maintenant voilà, je et on sait que la saison n’est pas finie, donc même après une défaite comme ça il ne faut pas baisser la tête. On s'est vite remis au travail car on sait que ce n’est pas fini. On donnera tout jusqu’au dernier match.

Malgré la défaite, on a vu deux beaux essais agenais, où tu es impliqué, peux-tu nous en parler ? Et notamment cette superbe passe volleyée à Mathieu Lamoulie...

A la mi-temps on avait 20 points d’écart, il y a eu plusieurs changements et avec Hugo on avait à cœur de faire recoller l’équipe le plus rapidement possible en essayant de mettre du mouvement. Sur le premier essai je n’ai pas eu grand-chose à faire, c’est "Jo" Sadie qui me met dans un bon intervalle et j’ai plus qu’à aplatir. Le deuxième, on fait une bonne séquence, je vois Nakosi qui me monte dessus et je n'ai qu’une solution, c’est de volleyer rapidement pour Mathieu. Heureusement pour nous, c’est arrivé dans ses bras à lui. Malheureusement cela n’a pas suffit car à 10 minutes de la fin, on retourne dans nos travers et on perd ce match.

Quel est l’état d’esprit du groupe depuis lundi ? Comment s’est passée cette semaine de préparation ?

Lundi forcément c’était un peu dur, il faut l’avouer. Les mecs étaient encore déçus avec cette défaite face à un concurrent direct qui prend 5 points chez nous. Mais on a eu des réunions, on s’est parlé, et on s’est dit qu’on donnerait tout jusqu’à la fin, on n’a pas envie de baisser les bras car rien n’est fini. 

Un mot sur cette équipe de Brive ?

Comme on peut le voir au classement c’est une équipe très performante, qui est très solide à la maison. On sait à quoi s’attendre car s’ils gagnent contre nous ils feront un grand pas vers le maintien. Le stade va être plein, ils vont bien nous accueillir je pense, à nous de répondre présents et de leur enlever cette fête qu’ils sont en train de préparer. On y va avec des intentions, on sait que ce match, celui de Clermont puis de Pau peuvent seront déterminants, donc ça commence dès ce soir.

Au match-aller vous vous étiez imposés 16 à 10 dans un match fermé, penses-tu que l’on peut retrouver ce même genre de match ?

Je pense que cela sera à peu près le même style de match. Ça va être serré jusqu’au bout. Mais comme on l’a vu au match-aller ils nous ont bien embêtés. C’est une équipe très dense, on sait à quoi s’attendre physiquement. On s’est bien préparé toute la semaine et on est prêts à répondre à leur combat.

Parle-nous de ta complémentarité avec Raphaël Lagarde, malgré la concurrence, on sent une bonne complicité.

J’aime beaucoup Raph et je pense que c’est réciproque. On s’entend très bien, on bosse beaucoup ensemble, notamment sur les jeux au pied après les séances collectives. C’est vrai qu’on a une belle complicité. J’admire ce joueur car il a beaucoup d’expériences par rapport à moi, c’est ce qui nous différencie aussi. Ce n’est pas quelqu’un qui bosse de son côté, qui pense uniquement à la concurrence, le plus gros de sa carrière est passée certes, mais il a envie de partager ce qu’il a connu justement et pour moi c’est bénéfique. En plus de ça c’est un super mec, donc tout ça c’est bénéfique pour toute l’équipe.  

Les supporters agenais vont encore vous suivre ce samedi à Brive, malgré les moments difficiles ils sont toujours là, si tu avais un mot à leur adresser ?

Je sais que c’est dur pour eux, surtout après Castres. A Bayonne c’était génial ils étaient venus en nombre et on leur avait fait un beau cadeau, on aurait aimé leur faire aussi contre Castres mais malheureusement on les a déçu. Maintenant il ne faut pas qu’ils perdent espoir, le club d’Agen c’est beaucoup la proximité et l’union entre supporters et joueurs, il faut qu’on aille de l’avant ensemble, il y a que comme ça qu’on s’en sortira, on aura besoin d’eux ce week-end et la semaine prochaine face à Clermont. Sans eux, le SUA n’est rien.

Bon match Léo !

en image