Gérer vos abonnements aux newsletters

club

Accueil » actualite » fiche » club » le-week-end-de-asso-week-end-de-repos-pour-les-espoirs

Le week-end de l'Asso' : Week-end de repos pour les Espoirs

17/04/2021

Après avoir enchaîné deux victoires très importantes, les Espoirs bénéficient d'un week-end de repos.
Nous en avons profité pour faire un peu plus connaissance avec eux, notamment Alexandre Odinga qui nous raconte la dernière rencontre contre Colomiers, mais aussi Julien Lebian qui nous parle un peu de lui et de son parcours. 

 

Alexandre ODINGA, ailier / arrière

Après la victoire contre Bordeaux, vous enchainez contre Colomiers, quel est ton regard sur ce match ?
Ce fut un match très rythmé, avec beaucoup d’intensité mais je suis fier du groupe car nous n’avons rien lâché du début à la fin du match malgré notre indiscipline qui est notre plus grand défaut.
Nous avons su alterner correctement entre le jeu au pied et mettre de la vitesse à la main, ce qui nous a permis de nous sortir de certaines situations compliquées qui auraient pu faire basculer le match en leur faveur. Les Columérins n’ont rien lâché surtout sur la fin de match, même si on pouvait sentir qu’ils avaient du mal à mettre leur jeu en place, ce qui forcement nous a laissé le champ libre pour la victoire.  On s’est fait peur sur quelques actions mais l’équipe a bien su réagir et rattraper le coup, on sentait que tout le monde était impliqué dans le match et ça aussi, ça fait plaisir de sentir un groupe souder, qui ne lâche rien et qui donne tout pour le mec a côté de soi.

Quelle a été la clef pour gagner ce week-end contre Colomiers ?
La clef pour moi ce fut de tenir le ballon et d’imposer notre rythme ainsi que notre jeu, on a réussi plusieurs fois à casser la ligne d’avantage ce qui nous a forcément mit dans l’avancée et tout le monde a suivi. On a réussi à marquer un essai en première main, ce qui montre la précision que la ligne de trois quarts a pu mettre, mais nous avons surtout eux une très bonne conquête notamment en mêlée et forcement, dès que le boulot devant est fait, pour nous derrière c’est beaucoup plus simple. La rigueur ce week-end était primordiale si nous voulions gagner ce match qui était plus qu’important pour le club. Et même lorsque les remplaçants sont rentrés l’intensité et la précision n’ont pas baissé, au contraire, ce qui nous a permis d’engendrer de la confiance pour l’ensemble du groupe. Pour moi la clef du match de ce week-end était clairement la précision de chacune de nos actions

Le bonus n’était pas si loin, que vous a-t-il manqué pour arracher celui-ci ?
Il y a eu une grosse débauche d’énergie de la part de tout le monde, nous avons craqué dans les dernières minutes ce qui nous a fait perdre le bonus offensif malheureusement.
Comme j’ai pu le dire nous avons tous mit la précision qu’il fallait sur ce match, je ne pense pas que cela soit du a un manque d’intensité de la part des mecs mais c’est plutôt du au fait que Colomiers a su bonifier les quelques ballons qu’ils avaient dans notre camp. Nous ne sommes pas invincibles, à ce niveau-là c’est assez compliqué et il faut faire des choix assez rapidement, ils ont juste joué là où nous n’étions pas c’est très bien fait de leur part. Cela nous montre aussi qu’à la moindre erreur ou au moindre oubli, on le paye cash. Mais le plus important reste la victoire en vue du maintien.

Cette victoire vous permet clairement de vous placer au milieu de tableau et donc de vous écarter de cette zone rouge de la relégation, c’est un soulagement ?
Oui nous nous plaçons hors de cette « zone rouge » ce qui nous permet de souffler un peu et peut-être de laisser du temps de jeu à certains mecs qui montre qu’ils sont capables de matcher et de montrer aussi ce qu’ils valent. Mais je pense que ce n’est pas définitivement fait pour le maintien, il nous reste encore trois matchs à jouer et donc trois matchs pour les autres équipes aussi, il ne faut pas faire n’importe quoi non plus. Nous devons garder la « face » que nous avons eu sur les deux derniers matchs, sans non plus en faire de trop car cela pourrait nuire à la performance. Nous nous devons de faire encore de bon résultat pour ne pas y retomber, nous sommes sur la bonne voie pour en sortir définitivement et se maintenir à ce niveau.

 

Julien LEBIAN, troisième ligne

Est-ce que tu peux te présenter toi et on parcours ?
Je m’appelle Julien LEBIAN, j’ai 20 ans, je suis en BPJEPS Sportif et Collectif et Activité Physique pour tous. Je joue au rugby depuis que j’ai 4 ans, c’est ma première année au SUA, j’arrive du Stade Dijonnais.  

Sur le terrain, comment tu décrirais ton style de jeu ?
J’ai un style de jeu plutôt aérien même si j’aime jouer au ballon. Je sors plus ou moins du rugby a 7 avec les U18, il y a deux ans j’ai eu la chance de participer au Championnat d’Europe de rugby a 7. C’est un jeu qui est très formateur pour le rugby a 15, notamment sur le plan physique mais aussi technique cela aide beaucoup. Je donne beaucoup en défense, j’essaye au maximum de me placer le plus possible sur le terrain pour apporter 0 l’équipe, même si je sais qu’un seul homme ne suffit pas 0 faire le travail d’une équipe. 

Quel sont tes objectifs personnels ?
Mes objectifs personnels pour le rugby sont de continuer à travailler sur mes points faibles et jouer un maximum de match possible en espoir en réalisant les bonnes performances mais aussi pouvoir continuer à intégrer les entraînements avec les pros durant la semaine.
Au niveau scolaire je souhaite décrocher mes deux diplômes.

Qu’est-ce que tu aimes faire en dehors du rugby ?
Etre avec les copains, faire d’autres activités comme par exemple aller à la barque agenaise pour profiter du bon temps, de regarder des séries et pleins autres activités sportives.

Quel est ton regard sur la saison des Espoirs ?
On a montré qu’on était capable de réaliser de bonnes performances mais notre point faible c’est de réussir à être constant et répéter les bonnes performances. Notre priorité sur la fin de saison c’est le maintien en Espoir Elite car la poule est très serrée. Tout le monde en parle, il est toujours présent pour que l’on puisse passer au dessus et sortir de cette zone dangereuse du maintien.

Comment ça se passe depuis que tu es au SUA ?
Depuis que je suis au SUA ça ce passe bien, mon intégration s’est bien passée, j’ai su m’adapter aux exigences pour jouer au niveau élite. J’arrive a allier le coté sportif et scolaire. Nous avons un bon groupe de potes avec qui nous profitons de chaques moments, notamment dernièrement avec les deux victoires contre Bordeaux et Colomiers

Quelques mots d’Alain Garcia, entraîneur des avants:
« Pour moi parmi toutes ces qualités je pense que c’est la constance dans son investissement qui est admirable. Julien est un joueur agressif, très disponible dans le jeu, bon en touche mais aussi capable d’annoncer dans l’alignement. Je pense malgré tout qu’il va falloir une densité physique plus importante qui pourrai lui permettre par la suite de lui ouvrir l’horizon qu’il espère. » 

en image