Gérer vos abonnements aux newsletters

club

Accueil » actualite » fiche » club » le-week-end-de-asso-debut-du-championnat-pour-nos-espoirs-u21

Le week-end de l'Asso' : Début du championnat pour nos Espoirs U21

16/09/2021

Après quelques semaines de vacances, suivies de quelques semaines de préparation, l'heure est au retour du championnat pour nos Espoirs U21. Et pour ce faire, c'est une rencontre inédite avec ce déplacement à Vannes puisques les deux équipes ne se sont encore jamais rencontrées. Julien Guiard, le manager, nous parle de la préparation, des objectifs et de la rencontre de ce dimanche 19 septembre à 15h à Vannes. 

Peux-tu nous faire un retour sur la préparation ?
"On a mis en place un fil conducteur à la prépa depuis le 7 juillet, qui était la date de la première réunion avec l’ensemble du groupe. Ce fil conducteur, c’est avant tout le projet d’équipe, de jeu et d’entrainement. Il nous a permis de construire une intersaison avec une ambiance de travail assez décontractée. Mais surtout un côté très studieux et une envie de performer ensemble.

Dans le projet d’équipe, on a beaucoup insisté sur la démarche collective, individuelle et l’état d’esprit. On sait qu’on ne sera pas les plus équipés de la poule, qu’on n’aura pas l’équipe avec le plus de profondeur de banc, donc si on veut rivaliser, il faut qu’on soit différent et qu’on cultive ces différences. Notamment sur le fait de s’entrainer plus dur, plus fort et plus souvent. Il faut surtout être dans une même démarche de travail et d’être capable de faire tous les efforts tout le temps et ensemble.

On a eu une pré-saison qui s’est bien passée, un premier match à Aurillac contre une équipe un peu plus organisée que nous parce qu’ils ont repris plus tôt et qu’ils étaient à leur 3ème match. On perd au score mais on gagne au nombre d’essais. On fait une prestation plutôt moyenne dans le contenu et l’organisation. On a tiré les enseignements avec le groupe, puis on fait une bonne semaine de préparation avant d’affronter Bayonne. On gagne très largement, face à une équipe qui a lâché les armes un peu tôt à mon goût mais de notre côté il y a du mieux dans les objectifs qu’on s’était fixé et du mieux dans l’organisation. C’était surtout un match qui a fait du bien dans la tête et à la confiance dans la mesure où c’était le dernier match avant la reprise du championnat. Il y a des satisfactions sur le volume offensif qu’on a proposé (8 essais), sur la prise d’initiatives et sur le lâché prise des joueurs. Ça reste de la préparation, même s’il y a un enjeu et qu’on veut gagner le match, on gagne et perd rien comptablement parlant.

On avait activé aussi le levier sur la défense qui n’avait pas été performante sur les premiers matchs et puis sur la qualité de nos sorties de camps. On continue à travailler dans cette construction parce que sortie de camp, défense et la prise d’initiatives offensives, sont des axes de travail qui sont très récurrents actuellement chez nous. Ce sont des garanties de la performance.
Cette dynamique de travail, c’est cette volonté de faire les efforts tous ensemble. On construit notre préparation sur le match de Vannes dans ce sens."


Quels ont été les changements au sein de l’effectif par rapport à l’année dernière ?
"Alors, il y a eu pas mal de changements. On a 16 Crabos qui sont montés, on a eu une dizaine de nouvelles recrues et le reste de l’effectif c’est l’ossature de la saison dernière. On avait quand même une équipe jeune la saison passée avec des 2001 et 2002 qui ont fait leurs armes. Du coup, on a quand même un groupe assez remanié comme tous les ans en espoirs. Il y a une volonté d’intégration rapide et efficace."


La saison dernière, vous faites une très bonne saison. Du coup quels sont les objectifs de cette année ?
"La saison dernière a été particulière. On commence plutôt bien, on a eu un gros passage à vide et on finit bien. Donc on a manqué de stabilité dans la performance. Quand tu manques de stabilité dans la performance, c’est que ton collectif ne mérite pas d’aller plus haut que ce qu’on a fait, c’est-à-dire 3ème. Ça veut dire qu’on ne méritait pas d’être qualifié. Cette année la particularité est que le championnat a été un peu modifié. Il y a plus 2 qualifiés mais 4 donc 2 places supplémentaires. Donc ça va rajouter un intérêt majeur dans la poule à toutes les équipes.

Nous ce qu’on va rechercher et c’est aussi comme cela qu’on a construit notre pré-saison, c’est avoir de la stabilité dans la performance. C’est-à-dire, ne pas avoir de passage à vide comme on a peu l’avoir l’année dernière avec des très grosses contre-performances. On gagnera des matchs et on en perdra, mais ce qui est déstabilisant et très frustrant c’est là où tu perds tout tes moyens, tu perds la confiance où tu remets en question. Ça on se l’interdit cette année, on veut vraiment avoir de la stabilité, ce qui ne garantie pas toujours le résultat. Mais si on arrive à atteindre cette stabilité, peut-être qu’on sera dans la lutte pour les 4.


Peux-tu nous parles de Vannes, votre prochain adversaire ?
"C’est une équipe qui a été championne dans la poule d’Accession, le niveau en dessous. Ils ont survolé leur poule l’année dernière. C’est un club qui porte de vraies valeurs, on connait les résultats de l’équipe senior depuis quelques années. Un club qui s’est énormément structuré dans une région dont on connait les valeurs de sacrifices et de combativités des Bretons. Cependant c’est une équipe qu’on ne connait pas, il y a toujours l’effet de surprise, on ne sait pas qui on va rencontrer ni dans quelle condition.

On a réussi à récupérer un match amical de Vannes face à La Rochelle grâce au réseau donc on étudie un peu leurs caractéristiques mais sur ce match on va d’avantage se concentrer sur nous et sur ce qu’on est capable de produire plutôt que sur l’adversaire même si on va l’étudier un peu.

Je crois que si on est capable d’être costaud sur nos fondamentaux, cela nous permettra de faire des bons matchs et réaliser une saison complète. C’est-à-dire réussir nos sorties de camps pour se sortir de la pression et l’attractivité de notre ligne, mettre en place notre système défensif pour éviter de prendre des points, de récupérer des ballons et être capable de jouer des turnovers et ensuite avoir cette ambition offensive pour essayer d’être entreprenant et d’avoir des prises de risques."

LE PROGRAMME COMPLET DE L'ASSO 

en image