Gérer vos abonnements aux newsletters

club

Accueil » actualite » fiche » club » feminines-u18-presentation-2020-2021

Féminines U18 : Présentation 2020/2021

24/09/2020

Après une première journée de brassage victorieuse, Marie Boursinhac au management des Féminies U18 nous parle de la saison passée, de la préparation et de la saison 20/21. 

La saison dernière s’est finie plus tôt, ça a été frustrant pour l’équipe ? 

Ah oui très frustrant, comme pour l’ensemble des sportifs en général je pense.
Mais surtout pour nos joueuses en fin de catégories qui sont passées séniors et qui de ce fait n’ont pas pu finir la saison avec le groupe. C’est ça qui a été le plus frustrant.
Du coup on retrouve des filles qui ont vraiment envie de jouer, elles sont très motivées.

Au niveau de la préparation cet été, comment ça s'est passé ? 

Au vu du contexte on a fait une préparation à distance, on s’est organisé pour envoyer les programmes toutes les semaines, de les challenger pour qu’elles reprennent un peu l’esprit de compétition. Elles ont été très sérieuse dans cette préparation, on les a retrouvées en super forme.

Est-ce qu’il y a eu du changement au niveau de l’effectif et du staff ? 

On est sur un effectif qui est stable, c’est-à-dire qu’il y autant de départs que d’arrivées pratiquement. La nouveauté cette année c’est qu’on a 3 filles qui sont surclassées, elles sont nées en 2006 et devraient jouer en U14 mais qui vont jouer avec nous. Elles viennent étoffer un peu cet effectif, on est toujours autour de 32-33 joueuses.

Au niveau du staff, il y a eu des arrivées, surtout dans les intervenants. C’est toujours Damien Benays et Thomas Colin qui entraînent, et moi-même au management. Et ensuite on a Lilian Chatellain et Laurent Marches qui interviennent sur cette catégorie et Jordan Barrin qui fait la préparation physique cette année.

Vous avez fait un stage de cohésion, tu peux nous raconter ce que vous avez fait ? 

L’objectif du stage c’était vraiment qu’elles se connaissent et qu’on remette la machine en route. Le but c’était qu’elles s’amusent, on n’a volontairement pas fait d’activité rugby, elles ont fait du canoë, de la course d’orientation, du tir à l’arc et de l’accrobranche. Elles ont passé une journée assez sympa du côté de Cap Couderoue à Barbaste.

Qu’est ce que tu peux nous dire sur ce groupe du coup ?

On a quand même un groupe qui est très homogène cette année dans le niveau. Comparé aux années précédentes ou on avait des filles qui débutait complètement le rugby.
Et elle font toutes preuve d’un état d’esprit très positif, on voit que ce sont des filles qui ont envie de jouer a haut niveau, elles sont pas la pour le loisirs, elles sont assidues et sérieuses, c’est de bonne augure pour cette saison.

Pour le moment, vous êtes la seule équipe de rugby féminin au SUA, ça donne envie de bien le représenter ? 

Oui, c’est vrai. On a envie d’avoir de bons résultats, on a envie de gagner ça c’est clair. Mais on sait que sur le public féminin on a un double objectif, c’est la réussite sportive et scolaire, ainsi que l’épanouissement de la joueuse pour les fidéliser dans cette pratique. Une fille quand elle joue chez nous, elle est en formation, pour l’instant il n’y a pas d’équipe séniors au SUA, mais on espère un jour pouvoir former des filles qui vont pouvoir jouer au SUA après les U18, actuellement ce n’est pas le cas. Mais on a toujours cet objectif de formation car on garde en tête que ce sont des filles qui vont peut-être participer à des sélections, donc ça c’est une vraie fierté que des joueuses issues de la formation agenaise participent à des sélections et des filles qui vont s’épanouir dans des équipes séniors de plus grand clubs comme Bordeaux, Toulouse, etc… Mais on espère vraiment qu’il y aura une équipe séniors au SUA très prochainement.

La saison a déjà commencé, vous avez gagné contre Tarbes le week-end dernier et vous jouez la qualification à Dax ce week-end, comment vous abordez le match ? 

Là on est sur les phases de brassages, effectivement on a reçu Tarbes samedi, on a fait un très bon match avec des joueuses qui étaient à l’écoute des consignes qui avaient été données. Dans la recherche d’un mouvement offensif durant tout le match.

On va Dax avec prudence, parce qu’il va falloir confirmer. On a vu le résultat de Pau – Dax, ce n’était pas un résultat avec un gros score, ce sont des filles qui sont certainement moins mobiles que nous, donc on va essayer de jouer sur ça, la vitesse de jeu. On a de supers éléments donc il faut vraiment confirmer ce week-end pour s’assurer la place en Elite 1.

Du coup, quels sont les objectifs pour cette saison ?

L’objectif c’est de faire mieux que la saison passée parce que l’année dernière on finit 11ème ex-aequo avec pas mal d’équipes qui étaient dans notre poule. Même si la saison s’était déroulée normalement, on n’était pas en position de se qualifier pour les phases finales, c’était trop juste.

Donc cette année on veut la qualification et atteindre les phases finales.

en image