Gérer vos abonnements aux newsletters

club

Accueil » actualite » fiche » club » cadets-alamercery-u16-presentation-2021-2022

CADETS ALAMERCERY U16 - PRÉSENTATION 2021/2022

29/09/2021

Regis Cotonnec - Coach des Avants des U16 nous parle de la reprise pour la saison 2021/2022
 

Peux-tu nous présenter le staff ?
Nous sommes 3 à nous occuper de cette catégorie des U16. Cela fait environ 8 ans que nous sommes sur la même catégorie Je suis coach des avants et je suis assisté par Emmanuel Rouquié qui s’occupe des trois quarts et Pierre Pontoni qui s’occupent de tout ce qui est administratif et entraînement.
 

Comment avez-vous gérer la crise du Covid ?
On l’a géré du mieux possible en faisant des entraînements adaptés selon les différents critères imposés. Ça a quand même été compliqué, cependant j’ai trouvé que nos joueurs avaient progressé par rapport aux autres années. Il n’y avait pas de contacts, pas de touches et pas de mêlées mais derrière, ils ont travaillé la passe, la profondeur et la lecture de jeu. Sur toutes les catégories, tout le monde a bien progressé, mais ce n’est pas que nous, au niveau national tous les joueurs se sont bien développés, nous l'avons ressenti lors des détections.
 

Y-a-t-il eut un engouement plus faible lors de la reprise ?
Je ne le verrais pas comme cela, par rapport aux mesures prises par l’État contre la Covid, les gens étaient un peu frileux, les parents avaient sans doute un peu plus peur, il y avait une certaine retenue. Il y avait toujours en engouement mais ce n’était pas comme d’habitude, de toute façon la période n’était pas normale. Moralement ça a été un peu dur pour certains, car c’est une catégorie où ils sont à l’adolescence et le rugby est un exutoire pour eux. C’est une période de leur vie où ils subissent un véritable changement, c’est pour cela qu’on aime cette catégorie car on va les chercher au plus profond d’eux et on essaye d’en faire des hommes accomplis, en tout cas de les mettre sur le bon chemin.
 

Comment est le groupe de cette année ?
C’est joli groupe avec du potentiel devant et derrière, après à voir si ce potentiel va se retranscrire sur le terrain. Un point important pour toutes les équipes, il faut avoir une première ligne qui est conquérante si on veut aller loin. Ça fait 2 ans, qu’ils n’ont pas fait de mêlée, on ne sait pas comment ils vont se comporter face à ça et j’ai hâte de voir leur attitude. Depuis 2 ans, ils ont fait de la passe mais après, on sait que le rugby de compétition, c’est du combat donc à partir de là c’est dominer son adversaire. C’est-à-dire être plus fort que lui physiquement, le dominer en mêlée, en touche, en passe, sur les points d’impact et savoir comment ils vont se trouver eux.


Comment préparez-vous la reprise du championnat ?
Avec beaucoup d’appétit !  C’est-à-dire que nous les coachs, on a aussi été très frustré par cet arrêt. On était assez enthousiaste de cette reprise, on a bien repris les entraînements et ça s’est bien passé même par rapport au fonctionnement du SUA, on est un bon club.


Quelles sont les objectifs ?
Bien sûr, une qualification c’est le premier objectif mais après ça fait 8 ans qu’on fonctionne comme ça, nous on essaye d’avoir beaucoup d’humilité par rapport à ce qu’on fait, l’appétit vient en mangeant comme je pourrais dire. Dans notre catégorie, on a été champion de France et on a fait 3 finales d’affiliés donc ça donne un peu l’état d’esprit que nous avons sur la compétition et sur ce qu’on veut faire.


Un petit mot sur le Tournoi Seven ?
Le tournoi s’est très bien passé, que ce soit les U16 ou les U18, les 2 se sont qualifiés pour la finale. Il y a un joli potentiel, après à Paris, ça sera différent, on va quand même tomber sur les meilleures équipes. Comme dans toutes compétitions, l’étau se resserre et c’est le meilleur qui sort. On verra donc cela fin juin sur Paris. Au niveau de la tradition, on a toujours aimé le Rugby à 7 et on l’a toujours travaillé. Rachid Ouchene, Lilian Chatellain et Cyril Lazaro ont passé les diplômes pour ça. On est tous féru de ça. L’année dernière, on finit finalistes Aquitaine, il y a 3 ans de ça, on finit vice-champion de France et il y a 2 ans on finit 8ème à Paris. On a toujours fait du 7, ça nous a toujours intéressé. C’est formateur et surtout dans la philosophie de jeu qu’on a ici au SUA, c’est-à-dire : prise d’espace, du large, de la passe, de la vitesse et de l’intensité.

 

en image