Gérer vos abonnements aux newsletters

club

Accueil » actualite » fiche » club » cadets-alamercery-u16-presentation-2020-2021

Cadets Alamercery U16 : Présentation 2020/2021

17/09/2020

Selon Régis Cotonnec, entraîneur des cadets U16, c'est une bonne génération de joueurs qui vont évoluer au SUA lors de cette saison 20/21. Présentation de cette équipe pleine d'ambitions. 

La saison dernière s’est terminée prématurément, quel a été ton ressenti sur celle-ci ? 

On a un petit goût d'inachevé forcément. Normalement on aurait dû se qualifier, je ne dis pas forcément qu’on aurait fait un grand parcours en championnat de France mais on aurait au moins pu y participer.
On avait une génération différente des autres auparavant avec lesquelles on avait fait trois finales d’affilées mais c’était exceptionnel. Avec l’équipe de l’année dernière on est revenu à la normalité, c’est à dire se qualifier et essayer de faire du mieux possible pour amener nos joueurs ou l’on veut en termes de formation, d’évolution en tant que jeunes garçons et jeunes rugbymens, et c’est en ça que l’on ressent, le goût d'inachevé. 

On va parler plus en détails de cette nouvelle saison, la préparation touche bientôt à sa fin, comme s’est-elle passée ? 

Tout s’est bien passé je trouve, on peut toujours faire mieux, surtout avec l’angoisse et l’attitude vis à vis du contexte actuel. Mais on a bien géré la chose et on avance bien.
Même si normalement on aurait dû faire un match amical contre Bègles qui a été annulé. On a tout de même participé au premier tour du championnat de France à VII, on s’est qualifié pour la seconde phase qui devait se jouer à Agen le week-end prochain mais qui n’aura pas lieu tout de suite car certains premier tour en France ne se sont pas joué. Par contre, ce week-end-là, on a pu mettre à profit les connexions que l’on a avec le Stade Toulousain et l’Union Bordeaux Bègles pour faire un tournoi Seven entre nous, ce qui devrait être une bonne journée pleine d’enseignement tout de même. 

Au niveau de l’effectif, qu’est-ce que tu peux nous dire, il y a eu du changement ? 

Oui, on est très content des jeunes qui montent, on aura peut-être une faiblesse numérique en première et en deuxième ligne, donc il faudra être vigilant tout au long de la saison à ce niveau-là.
Mais dans l’ensemble c’est un plan de succession de cadets montants qui est de qualité et qui mérite toute notre attention pour les faire progresser. C’est un groupe très homogène, très studieux, très à l’écoute, ils sont appliqués et concentrés. Après on le savait, c’est un groupe qui déjà en minimes avait de très bons résultats, on est sur une bonne génération. 

Vous avez fait un stade de cohésion cet été, tu peux nous raconter ?

On a fait surtout du rugby forcément, mais ils ont aussi surtout mis chacun de leur côtés leurs règles de vie, noir sur blanc, par rapport au comportement, les attitudes aux entraînements, la manière d’être à l’école, etc… Tout ça pour leur faire comprendre que sachant qu’ils sont au SUA ils ne peuvent pas se permettre de faire n’importe quoi, que ce soit sur et en dehors du terrain.
C’était un très bon week-end pour souder le groupe et apprendre à se connaître un peu plus. 

Comment va se passer la suite avant la reprise du championnat ? 

D’abord les matchs amicaux Seven dont je parlais tout à l’heure, puis on va peut-être aussi monter un ton au-dessus sur la préparation physique pour le championnat qui va débuter en octobre. 

On ne connaît pas encore les poules mais que peux-tu nous dire sur le championnat et les objectifs de l’équipe ? 

C’est vrai, on ne connaît pas les poules mais ce que j’espère c’est tomber sur une poule avec un très bon niveau qui nous pose des difficultés pour nous permettre de savoir où nous en sommes. Parce que si on réussit à se qualifier en sortant d’une poule difficile, on sait ou on en est pour aborder le championnat de France.
Sinon, au niveau du championnat, on se rend compte qu’il y a des équipes qui sont athlétiquement meilleure que nous mais on peut combler ce manque. Ce qui est important ce n’est pas forcément de rivaliser sur tous les aspects avec les autres mais c’est d’avoir un voir deux coups d’avance donc ça passe par la réflexion, l’échange, le travail et beaucoup d’humilité aussi.
Et l’objectif, c’est clairement la qualification et si on se qualifie, on verra à ce moment-là, il ne faut pas sauter d’étapes et surtout ne pas sous-estimer les adversaires.

 

en image