Agen en finale de PROD2 à Chaban-Delmas
14-05-2017
Résumé LNR.fr

Pour cette deuxième demi-finale d’accession, le SUA recevait le BO dans son antre d’Armandie avec l’expérience du niveau, ayant tout connu à cet échelon. Le match nul à Perpignan (32-32) mais la qualification acquise au bénéfice des essais marqués (4-2) en 2015. La victoire en 2014, en dominant Narbonne (25-17). Mais également la désillusion de la défaite en 2009 lors de la réception d’Oyonnax (15-18). 

Pour ce quatrième rendez-vous, Agen partait dans l’inconnu face à une formation qui découvrait ce niveau, mais qui n’avait pas l’intention de se laisser conter fleurette. Et sa grosse entame le confirmait redoutablement. Plus agressif, plus présent, et surtout plus réaliste, Biarritz attaquait pied au plancher pour mener 6-0 après seulement 5 minutes de jeu grâce la botte de Lucu. 

Piqués au vif, les Agenais réagissaient avec une énorme séquence partie de leur 40 sur un ballon de récupération. Après une percée de Sadie, les locaux balayaient le terrain de gauche à droite dans les 22 adverses pour finalement envoyer le capitaine Erbani dans l’en-but après un énième regroupement près de la ligne basque. Avec la transformation de Darbo, Agen passait devant 7-6, puis 10-6 après une pénalité du demi-de-mêlée lot-et-garonnais.  

Et puis plus grand-chose ou presque jusqu’à la 40ème, jusqu’au deuxième gros mouvement des Agenais, jusqu’au deuxième essai du SUA. Initié par un décalage de Mchedlidze côté gauche, lancé dans une opération déblayage tout en puissance. Le centre agenais stoppé, le ballon refaisait sa promenade de gauche à droite du terrain, passant de main en main et progressant doucement mais sûrement vers l’en-but adverse. 

 Au bout du mouvement, alors qu’Agen bénéficiait d’un avantage, et alors que tout le monde s’attendait à une nouvelle tentative de pilonnage auprès, Darbo faisait basculer le match. En parfait filou, il feintait la passe pour prendre l’intervalle et filer entre les perches. Après la transformation, le demi de mêlée mettait le SUA à 11 longueurs de leurs visiteurs à la pause, 17-6. 

Un avantage que les locaux pensaient bien suffisant, d’autant qu’avec trois points de plus de Darbo, ils mettaient les Basques à 14 points, 20-6… mais c’était sans compter sur l’orgueil de ces derniers, qui profitaient parfaitement de leur supériorité numérique après le jaune reçu par Tau. Un essai et une pénalité de Lucu plus tard, et revoilà Biarritz dans le match avec seulement six points de retard juste après l’heure de jeu, 14-20. 

Insuffisant toutefois pour stopper les Agenais dans leur entreprise, Darbo ajoutant trois points à l a 71ème minute, réussissant là où Lucu échouait six plus tôt et manquait de ramener les siens à portée de fusil. Celle de la 76ème minute était une formalité et ne faisait que rajouter de l’ampleur au score, 26-14. Au final, Agen se qualifie pour sa troisième finale d’accession et visera une deuxième victoire après celle de 2015 face à Mont-de-Marsan, 16-15.

 Ils retrouveront Montauban qui vient justement de faire chuter les Landais en demi-finales, pour une place en TOP 14. Cela ne s’annonce pas simple face à une formation sans aucune pression et sur une dynamique ultra positive. Reste qu’après avoir manqué son objectif de titre, le SUA ne failli pour le moment pas dans celui de la remontée. Bonne chance à eux dimanche prochain et bravo au BO qui a réalisé un très beau parcours et remis le club dans le haut de tableau.

Image
 
< Précédent   Suivant >
Share